Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 09:03

Le tonnerre gronde, les éclaires fusent dans le ciel de Belgique, la Meuse s’agite à Liège, les eaux du port d’Anvers se séparent en deux, un ouragan se lève à Bruxelles.

Mister « A » : Seigneur, pourquoi êtes-vous en colère ?

Dieu en colère : Avez-vous lu les commentaires de Pivoine ? Elle pense que rien ne vient du ciel.

Mister « A » : Soyez indulgent. Un certain confort éloigne des réalités.

Dieu en colère : Elle ne mesure pas la chance qu’elle a.

- Pour croire en la chance, il faut avoir survécu à une maladie grave sans médicament, avoir bu l’eau du fleuve Congo sans tomber malade, avoir traversé la Méditerranée sur un radeau, faire vivre une famille avec 100 $ de salaire comme c’est le cas dans le tiers monde.

- Vous oubliez le plus important, Mister « A ».

- C’est vrai. J’ai oublié de mentionner que ma rencontre avec elle sur le Net était une chance. Personne n’a travaillé pour cela, à ce que je sache.

- Et ses idées pieuses ? Elle oublie que tout venait de moi. C’est Moi qui l’inspirais à l’époque où elle n’osait pas vous tutoyer. Aujourd’hui, c’est une femme libérée. Ne vous laissez pas faire. Elle fait de drôles d’allusions sur vos capacités. Au Moyen-âge, j’autorisais le droit de cuissage pour la noblesse. Elle aurait regretté ses propos.

- C’est de l’humour, Seigneur. Rien que de l’humour.

- D’accord, je veux bien. Et son cent mètres ? Elle le fait en combien de temps ?

- Je ne sais pas, mais j’imagine qu’elle a un temps de récupération très court. Elle enchaîne les performances, les unes après les autres.

- Bien. Compte-tenu des circonstances, je pense qu’il faut lui trouver un surnom.

- Pivoine est déjà un surnom.

- Trouvez un surnom ! C’est Dieu qui vous l’ordonne.

- Dans ce cas, je veux bien l’appeler Pi-La brochette.

- Et pourquoi ?

- Il paraît que c’est ce qu’elle sait faire de mieux en entrée.

- Vous avez raison.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pivoine 06/11/2016 19:09

Oh, mon Dieu! Mister "A" au secours! Ma vie est en danger! Mes minutes sont comptées. Et dire que j'envisageais de lui tenir compagnie dans sa tanière ce soir. Il faut que je me sauve au plus vite. Mister "A", vient vite stp? Djo-Le félin vient d'annoncer au monde entier qu'il se nourrit des pâtes sans préciser avec quoi il l'accompagner. Je suis la seule brochette du coin, je ne me sens plus en sécurité loool

Alain 06/11/2016 12:53

Pivoine. Cette petite tension est due au fait qu'après 9 ans, nous sommes encore au stade où tu utilises un pseudo. Mais je suis patient. Je suis prêt à attendre 9 ans de plus. Tant pis si tout le monde lit nos conversations. J'habite à Auderghem, une commune voisine à Woluwe st Pierre et proche du parc de la Woluwe. Encore un point qui nous rapproche.
Je ne poserai plus de questions, promis. Je préfère passer en boucle ton clip "en secret". Je suis ému au larme en l'écoutant.
Le hasard fait drôlement les choses. Ma meilleure amie qui est métisse habite justement à Woluwe st Lambert.
J'aime bcp ton humour et tous les noms que tu me donnes. Je me reconnais dans cette description du léopard. Mais un léopard passifique qui chasse sans tuer et ensuite rentre dans sa tanière pour manger des pâtes. Abnours

Pivoine 06/11/2016 12:02

Je suis exténuée par cette situation conflictuelle. Je regrette une chose, de m'être dévoilée au point d'étaler mon secret de famille, ma naïveté m'a encore jouée un tour. Eh, oui! Ainsi va la vie! Celui qui a dit "Si la parole est d'argent, le silence est d'or" n'avait pas tord. Je me permets de t'écrire à nouveau pour apporter quelques éclaircissements :

1) Se cultiver n'est pas le monopole des ayant fait de grandes études. Il y a une différence entre faire de grandes études (bac + 5, 6, 7...) et ne pas en faire du tout. J'ai dit ne pas avoir fait "de grandes études", relis moi stp. J'ai néanmoins acquis le minimum requis, le reste c'est l'autodidactie. On peut se cultiver de plusieurs façon. Je ne crois pas être si cultivée que ça. J'ai eu à rencontrer des personnes instruites et cultivées, comparée à elles, si elles représentent l'éléphant, moi à côté, je ne suis qu'une petite coccinelle. La culture, l'intélligence, le savoir, les valeurs morales, c'est ce qui m'attire chez mon semblable (être humain) et me laisse en admiration. L'intelligence me fascine et m'impresionne. Ce qui explique ma perpétuelle soif d'apprendre.

2) Je suis une femme totalement indépendante, je gére ma vie, mes ambitions, mes rêves, mes blessures, mes peurs, mes espoirs, mes folies...seule,et j'en assume pleinement les conséquences. Je partage ce que j'estime être nécéssaire. Et je conçois parfaitement que l'autre fasse de même. La rélation amoureuse quelle qu'elle soit, à mes yeux, est un parténariat. Elle ne doit en aucun cas empêcher l'autre d'exister et de s"épanouir. Si les partenaires ne sont pas capables de se faire confiance, ce n'est pas la peine de s'associer, l'issue est connue, c'est valable en amour comme en affaires.

3) On peut êre fauché et avoir un réseau relationnel, avoir des amis (quelques anciens et de nouveaux), des collègues,...Etre déshérité ne fait pas de quelqu'un un isolé social, un marginal. C'est une blessure qu'il a porté toute son existence, ce qui explique peut être son ultra-protection à mon égard. Il ne s'en est jamais plaint, n'en parlait pas non plus. C'est après son décès que j'ai appris les vraies raisons, qui de nos jours ne justifiraient pas une sentence aussi sévére et excessive, mais remis dans le contexte de l'époque, je comprends. Il est resté digne, fier, toujours aussi éloquent, élégant, intelligent, généreux, serviable, humaniste, dévoué, disponible, Humble, simple, travailleur, courageux, conciliant...mais aussi mondain et trés séducteur. La séduction était sa seconde peau, il n'a jamais fait d'effort pour ça, c'était en lui, il était la séduction personnifiée. Une espèce de magnétisme l'accompagnait partout où il allait. Où qu'il aille, les gens l'entouraient Il est mon modéle, mon Héros. Détrompe toi, une personne fauchée peut drainer des foules, je sais de quoi je parle. Ce charisme là ne s'apprends dans aucune école, il ne s'hérite pas non plus, On l'a ou on ne l'a pas. L'intéraction avec la société n'est pas tributaire du compte en banque. "Les riches ne fréquentent que les riches", pas tout à fait d'accord, Je donne un peu de mon temps à des oeuvres caritatives dans les zones rouges, je peux te dire que j'ai appris beaucoup. Plusieurs témoignages des personnes qui travaillent pour les riches prouvent le contraire. Une personne défavorisée peut être un rayon de soleil pour un riche et vice versa. Riche et pauvre, tous humains avec les mêmes besoins primaires. On aura peut être l'occasion d'en discuter ici un jour. Avec tout le respect que je te doit, ce pan de ma vie est définitivement clos.

4) On n'a pas besoin des millions pour partir en vacances, avec le peu qu'on possède, en s'organisant bien, on y arrive. Savoir vivre à la limite de ses moyens. Le beau n'est pas forcément le luxe et le luxe n'est pas forcément beau. Créer une boîte d'allumettes ne demande pas non plus des millions. On peut créer une entreprise sans avoir un capital financier important. Il est vrai que j'avais ciblé une clientèle aisée mais j'avais commis de graves erreurs dés le depart. J'avais décidé d'offir des services de qualité et personnifier les devis pour fidéliser les clients. Sauf que avec une certaine catégorie de clients, il faut savoir recadrer les choses par moment, ce que je n'ai pas su faire. Au bout d'un moment c'était devenu ingérable. Je te passe les détails. Dans la vie, il faut savoir rebondir.J'ai des projets, je me bats pour pouvoir les réaliser dans quelques années, il n'y a rien d'exceptionnel à cela. La création d'une entreprise n'est pas réservé qu'aux seules personnes Huppées. La premiére richesse d'une entreprise c'est l'idéé + vision.

5) Désolée de ne pas avoir un vocabulaire "wesh-wesh", toutes les personnes venant d'une classe sociale considérée (à tord) comme nécéssiteuse ne parlent pas ce langage là. C'est une petite minorité en quête de reconnaissance qui crée ses codes l'expression corporelle, verbale, comportementale...qui s'exprime avec singularité. La vie nous aussi donner la possibilité de faire des choix, j'ai fait celui de parler correctement pour me faire comprendre par le plus grand nombre.

6) Bruxelles est la capitale européenne et c'est une petite ville. On fait vite le tour. Quand on veut s'informer sur la RDC, il est préférable d'aller à Bruxelles. C'est pareil pour le Nigéria, il faut aller à Londres, pour le Caméroun, le Sénégal, le Mali il faut aller à Paris, ainsi de suite...J'ai eu à visiter cette ville et je trouve que certaines villes sont d'une grande beauté, telles que Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert, c'est calme, résidentiel, une architecture qui se rapproche des vielles batisses, paysage soigné, beaux parcs, étangs, peu bruyant...Uccle où résident un grand nombre de français n'a pas le même charme que les deux premières. Il y a certainement d'autres villes ayant un charme particulier à découvrir.

J'ai fait le tour.

Pivoine 06/11/2016 01:30

Si j'ai manqué de délicatesse dans l'écriture de ma fiction, je te prie de m'excuser. Loin de moins l'idée de t'offenser.

Pivoine 06/11/2016 01:12

Lara Fabian : Quand on a que l'Amour https://youtu.be/0ET76GGuW2c

Pivoine 06/11/2016 01:04

Je suis troublée moi même, je ferme tout et vais dormir, la nuit porte conseil dit-on, demain est un autre jour. Je ne t'en veux pas, j'en suis incapable. Dans toute rélation humaine, il est normal qu'il y ait des ressentis, des incompréhensions... Le plus important c'est de s'expliquer et se comprendre. Mon court voyage de vie m'a permis de réaliser que rien n'est parfait, il faut apprendre et savoir conjuguer avec ce qu'on a et respecter ses engagements quoi qu'il advienne. La vie n'est pas un long fleuve tranquille malheurreusement. Je ne suis pas moche et ne crois être belle non plus, la beauté est rélative, n'est ce pas? Eibinours, tu n'as pas d'excuses à me présenter, c'est normal que tu t'interroges sur un certains nombre de points

Pivoine 06/11/2016 00:37

Qu'est ce qui t'a blessé? Ai je dis des mots déplacés?

Alain 06/11/2016 00:07

Chère Pivoine. J'ai été provocateur (exprès) pour te faire parler de lui. J'ai beaucoup de mal à comprendre. Tu représentes l'amour à l'état pur et pourtant tu ne files pas le parfait amour. Excuse-moi pour ces propos déplacés. Suis-je jaloux inconsciemment ? De plus la beauté est l'apanage de la femme. Je sens que tu n'es pas moche, bien que tu sembles insister sur ce point. J'ai peut-être tort mais je ne peux pas t'imaginer moche. Chaque fois que tu le dis, cela me dérange. Je ne sais pas l"expliquer mais ça me blesse. C'est bizarre. Je me suis exprimé comme un homme blessé. Tu sais un léopard blessé est inutilement méchant. Mille excuses!!!

Pivoine 05/11/2016 23:31

Comment devrai-je intepréter cette phrase stp? : "Ton mari s'accroche à toi, si ce n'est pas pour ta fortune c'est pour ta beauté". Je ne sais que penser, je suis une "Baudruche", c'est ce que tu insinues? Je ne mérite pas l'amour d'un homme, c'est bien ça? Il n'y a que l'argent ou la beauté qui peut retenir quelqu'un prés de moi? Je suis réduite à ça????? Lapsus révélateur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci beaucoup!

Pivoine 05/11/2016 22:56

Pour répondre à ta question sur mes voyage en RDC, ils ont toujours été de trés courte durée, à peine quelques jours. C'était dans le cadre professionnel que je me déplacais, avec des objectifs bien précis. Je n'ai pas eu beaucoup de temps libre sauf lors d'un voyage où le dernier jour j'étais complétement free mais je devais quitter le centre ville au plus tard 14 - 15h afin d'éviter les embouteillages.C'est ce jour là que j'ai pu aller achéter quelques cadeaux, j'ai demandé ensuite au taximan qui avait la gentillesse de me servir de guide, de m'accompagner au port de la ville, je voulais voir "Congo fish". Malheureusement on n'était pas au bon endroit. Un deuxième port nous avait été indiqué, c'était supposé être celui où accostaient tous les bateaux spécialisés dans la vente des poissons, venant de l'intérieur du pays. Ce n'était pas le bon non plus, personne ne connaissait ton bateau. Je suis descendue au bord du fleuve interroger l'équipage d'un bateau qui venait d'accoster en provenance de Mbadaka, en vain. Sur ce port là, on ne vendait que du poisson fumé, il fallait repartir sur un troisième port pour les poissons frais. Une dame m'a laissé entendre qu'il y avait un quatrième port. Il ne me restait plus beaucoup de temps, j'ai laissé tomber. Je ne t'en ai jamais parlé parce que je m'en voyais pas l'intérêt. Maintenant c'est fait.

Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens