Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 13:55
Un tatouage dans le dos
 
 
En sortant d’un rendez-vous à Paris, alors que je me promenais sur le trottoir, j’ai emprunté une rue où se trouve une grande agence de mannequins. Juste avant d’arriver devant l’agence, j’ai vu sortir trois personnes, deux demoiselles et un jeune homme. Ils marchaient devant moi. Une des deux jeunes femmes portait un jeans moulant –taille basse- et une blouse courte, de sorte qu’on pouvait voir le bas de son dos dévêtu, sa cambrure dans toute sa splendeur.

tatoo-elfique1.jpg
 
Le plus étonnant, ce n’était pas cette façon de s’habiller, mais plutôt toutes ces inscriptions avec une ancre indélébile dans son dos. Ces écritures ressemblaient à des hiéroglyphes. Comme je suis un passionné d’égyptologie, j’ai accéléré mon pas pour l’aborder et lui demander ce que pouvait bien signifier ce tatouage. Elle m’a gentiment répondu que c’était les paraphes de tous ses amants. Elle exige de ses amants de parapher le bas de son dos avec de l’ancre indélébile.
 
Je suis resté bouche bée, surpris par ce rituel étrange, ainsi que par la franchise de sa réponse. Comme elle se mit à nouveau à marcher devant moi, je me suis laissé aller à un petit jeu : reconnaître un maximum de paraphe. J’ai rapidement reconnu les paraphes des grands amants de toute ville qui se respecte : les paraphes du maire de la ville, du facteur, du prof. d’anglais, et du maître nageur. Un peu plus surprenant, il y avait le paraphe du curé de la commune -un moine- et du notaire.
 
Dans le domaine « bizarre », j’ai pu lire les initiales J R (John Ross de Dallas ou Jean Roger mon voisin Camerounais ?) ainsi que B 16. Soit il s’agit de l’équipe de rugby de Bayonne qui compte 15 joueurs et un réserviste – à moins qu’il ne s’agisse de l’entraîneur ou de l’arbitre-, soit c'est le paraphe de Benoît – celui qui habite dans le 16ème arrondissement – ou bien encore…non je n’ose pas le dire.
 
Alors qu’elle s’éloignait, j’ai aperçu le paraphe de mon meilleur ami. Et pourtant il n’arrête pas de dire qu’il n’a jamais trompé sa femme. J’ai couru pour la rattraper et lui poser la question. C’est alors qu’elle est montée dans un taxi. Le taxi a démarré, et elle est partie emportant gravés dans son dos tant de secrets, …à peine voilés.

 

Partager cet article

Repost 0
alain Bomboko - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Pivoine 25/10/2007 16:50

C'est une expression qui sort de mon académie lol. Avant de vous l'expliquer, je tiens à préciser que ce commentaire était juste une petite taquinerie.Je me suis inspirée de l'expression "se prendre un râteau". Lorsque la personne que vous courtisez ou souhaitez courtiser vous envoie proméner sur les roses, on dit que vous avez pris un râteau."Râteau courtois" c'est lorsqu'on vous envoie proméner sur les roses avec delicatesse et gentilless lol. Dans ce cas, la pilule passe mieux lol.

alain Bomboko 27/10/2007 16:56

Ton commentaire était prémonitoire. Je viens de ramasser un superbe rateau... Vaut mieux en rire.

Pivoine 21/10/2007 11:46

C'est ce qu'on appelle joliment  "un rateau courtoi" lol

alain Bomboko 21/10/2007 17:20

Je connais pas cette expression.

lorenza 24/09/2007 16:29

mais moi aussi, j ai un tatoo, mais peut- etre pas au meme endroit...courage.LO

Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens