Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 15:43
Il faut égaliser

Je suis à Kinshasa au stade des Martyrs. C’est l’unique stade de football de grande capacité où les trois plus fortes équipes du championnat s’affrontent. Les supporters de ces trois formations occupent systématiquement les mêmes places quelle que soit la rencontre. La tension y est permanente. En face de la tribune d’honneur où je suis assis, nous avons les supporters de Vita Club, à ma gauche les fans d’Imana, et  à droite ceux de Bilima.

La plus grande rivalité oppose Vita Club et Imana. Justement aujourd’hui, ces deux équipes se rencontrent dans un match au sommet. 

Mon équipe favorite, Vita Club, est menée au score et n’arrive pas à égaliser. L’arbitre vient de nous refuser un pénalty. Les Vitaclubiens sont furieux et hurlent : « Arbitre, nous savons où vous habitez !!! ». Ces menaces ne sont pas à prendre à la légère. Plusieurs arbitres ont vu leur maison être saccagée par des supporters en colère.  

Une défaite de Vita Club signifie la perte du titre de champion du Congo. Pendant que je me lamente, calé au fonds de mon siège, un spectateur, voyant le désespoir sur mon visage, me désigne un homme au bout de la rangée.

Il me dit : « Va lui parler. Il aidera ton équipe à égaliser, car il a un but dans une de ses poches ».

Je m’approche de cet homme, et lui parle en ces termes : « Il paraît que tu as un but à vendre ».

Il me répond : « Oui, mais je le garde pour une autre équipe, qui en aura besoin la semaine prochaine. C’est le seul but qui me reste ».

 -Combien tu demandes.

-Je le vends à 500 $.

-Je t’en donne 800 cash.

-Ok, tu peux l’avoir. Mais attention, cette vente est assortie de trois conditions. Tout d’abord tu devras rester debout dans la tribune devant ton siège, jusqu’à ce que je te demande de t’asseoir. Ensuite, pendant une semaine, tu ne pourras pas courir au cas où tu es surpris par la pluie, car ta fuite pour te mettre à l’abri déclenchera la foudre. Enfin, pendant un mois, il te sera interdit de répondre à toute question par oui ou par non.

J’accepte ces étranges conditions.

Il sort un petit sachet de sa poche et me dit : « Prends cette poudre et souffle dessus. Son contenu va se répandre dans les airs. Le terrain et les joueurs en seront imprégnés. Dans les minutes qui suivent, ton équipe marquera le but égalisateur ».

Je m’exécute.

Avant de regagner ma place, je lui demande son nom. Il s’appelle Jacques Libungu Tulu. Je me présente : Adonis Mabika.

Je lui tends la main pour le saluer. Il refuse de la saisir.

En le regardant dans les yeux, je suis traversé par un frisson. A qui ai-je affaire : à un féticheur, à un prophète, à un magicien, à un sorcier, à un hypnotiseur, à un gourou, à un roi-mage, à Merlin l’Enchanteur version congolaise, à Gargamel avec des traits négroïdes  ou plus simplement à un adorateur du jeu « Jacques a dit » ?

Je regagne ma place, tout en restant debout. Le fait de ne pas m’asseoir empêche certains spectateurs de voir le match. Cela me vaut des insultes les plus crues. Mon chauffeur qui fait également office de garde du corps doit intervenir pour me protéger. Ce sont des supporteurs de mon camp. Ils ignorent que j’agis ainsi pour la bonne cause.

Cette agitation dans la tribune d’honneur, où nous sommes censés montrer l’exemple, n’a pas duré longtemps. Car deux minutes plus tard, suite à un coup franc Vita Club égalise. Le public vitaclubien exulte. Jacques me fait un signe de la tête. Je peux me rassoir.

En rentrant chez moi, dans la voiture, mon chauffeur me demande : « Patron, vous croyez que Vita Club va remporter le titre cette année ? ».

Je réponds avec enthousiasme : «Oui, bien sûr».

Nous sommes à peine arrivés devant ma demeure qu’une violente pluie se met à tomber. Comme je n’ai pas de parapluie, je cours pour entrer dans la maison.

Il est 20 heures, j’allume la télé. C’est  le journal. Coup de théâtre. Le présentateur annonce que la commission arbitrale de la fédération de football vient de décider l’annulation du but que Vital Club a inscrit : le ballon n’a pas entièrement franchi la ligne de but. Il faudra rejouer le match. Juste après cette information, j’entends un bruit assourdissant dans le jardin, je me précipite à la fenêtre. Je m’aperçois que la foudre vient de s’abattre sur quelqu’un. Je sors pour identifier la victime. Il s’agit d’un homme. Je crois un instant que c’est mon chauffeur. En regardant de plus près, je reconnais Jacques Libungu Tulu. On dirait qu’il vient de sauter du mur de ma voisine. Je m’approche pour entendre ses dernières paroles. Il souffre terriblement, mais parvient quand même à articuler une phrase : « Il ne fallait pas dire « oui » tout à l’heure à ton chauffeur ». Puis il s’éteint.

Je me souviens alors que j’avais trois conditions à respecter dont je n’ai pas tenu compte, sauf la première. Je regrette ce qui vient de se produire pour Jacques Libungu Tulu : mourir  pour cela.


Il pleut encore. Je suis là, dans le jardin avec mon chauffeur qui m’a rejoint, devant le corps sans vie de Jacques. La foudre a presque tout brûlé, une fumée épaisse se dégage, créant un léger brouillard. J’ai l’impression d’être dans un film de Dracula « le vampire ». Cette situation dramatique et extraordinaire a également un côté ridicule. Je me demande comment j’ai pu être mêlé à une histoire pareille, aussi irrationnelle. Nous nous regardons mon chauffeur et moi. Nous ne savons pas ce qu’il faut faire. Je lui demande d’appeler la police. En fouillant les poches de Jacques, je récupère mes 800 dollars légèrement calcinés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

espritz 10/06/2008 12:19

salut, je sui un blogeur ivoirien et j'ai aussi creé mon blog dont comunauté "blogeurs africains,blogeurs ivoirien.." pour cela je voudrais que tu viennes visiter mon blog et de joindre  une communauté  .voici l'adresse de mon blog www.fanbeka.over-blog.com je serez tellemen ravi que tu t'inscris a ma communauté.merci

Eddy Bo 11/04/2008 16:36

Trop fort l'histoire du foot; si t'en a d'autres je suis preneur...

alain Bomboko 18/04/2008 12:43


Merci. Tu seras servi.


Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens