Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 20:07

Ave Maria

 

 

(Une version édulcorée de l’article « Sous la robe d’un juge »)

 

 

Un « big bang » retentit, et brusquement l’ascenseur s’arrête entre le 2ème et 3ème étage. Une panne… Il fallait s’y attendre. La porte du 2ème s’ouvre. C’est une femme voilée en longue robe bleue et blanche, qui me regarde d’en bas. Je n’ai pas le temps de lui dire un mot qu’elle se hisse elle-même par lévitation à l’intérieur de l’ascenseur. Je comprends toute de suite : c’est elle.

 

- Je vous salue Marie, pleine de grâce. Vous êtes…


- Assez ! Je vous prie d’arrêter d’ânonner cette litanie que je connais par cœur, d’autant plus que je suis extrêmement fâchée contre vous.


- Pour tous les meurtres que j’ai commis?


- Non, pas pour cela. Une simple confession suffira. Vous bénéficierez en plus de la grâce divine.

- Mais pourquoi êtes-vous en colère, alors ?


- Parce que vous avez tenté de ridiculiser des femmes comme moi, la pucelle d’Orléans, ainsi que Pivoine, la meilleure lectrice de votre blog.


- Ne me dites pas qu’elle aussi est…


- Ce ne sont pas vos oignons. Elle réagit comme une vierge, c’est tout. Votre article « Sous la robe d’un juge » l’a profondément choquée. Son esprit chaste a été forcé d’imaginer des tas de choses innommables, à cause de vos allusions.

 

Nous sommes à deux, bloqués dans l’ascenseur, contraints de respirer de l’air vicié chargé d’odeurs de sueurs mélangées à des phéromones de stress, rien à voir avec l’encens qu’elle a l’habitude d’inhaler. Après quelques secondes de silence, elle en profite pour fouiller ces poches. Elle en sort un chapelet, dont la croix argentée émet un éclat dans la pénombre. Je fais un mouvement dans sa direction.

 

« Vade retro, pécheur », me dit-elle. « En plus, vous n’avez pas honte ? »


- De quoi ?


- Cela fait déjà trois mois que Pivoine vous tutoie sur le net, et vous ne l’avez même pas remarqué ?


- Cela m’a paru tellement naturel que ça n’a pas retenu mon attention.


- Je ne suis pas convaincue par votre réponse, elle non plus d’ailleurs. Jurez que c’était bien vous qui lisiez les commentaires de Pivoine ?


- Je le jure.


- Il ne s’agissait pas d’un de vos clones ?


- Non, je le jure.


- Ni d’un régiment derrière son PC ?


- Non, je le jure.


- Ni même d’un de vos sosies ?


- Non, je le jure.


- Elle ne veut pas passer pour une andouille. Donc j’espère que vous avez dit toute la vérité.


- Une fois de plus, je vous le jure sur ce que j’ai de plus cher. Sur la tête de saint François, l’ami des animaux.


- C’est bon, je vous crois.

 

J’ai subitement une idée « géniale ». Je vais profiter de la présence de la Vierge Marie pour en savoir plus sur Pivoine.

 

- Vous savez que je n’ai jamais vu Pivoine ?


- Je sais.


-Pouvez-vous me dire, est-ce qu’elle porte une auréole, comme vous ? Des colombes tournent autour d’elle en piaillant, quand elle se promène ? Est-ce qu’elle est immaculée dès sa conception, comme vous l’êtes ?  Est-elle déjà tombée enceinte grâce au Saint esprit ? Sait-elle comment on plante la petite graine ? Quand elle décroche le téléphone dit-elle « allo » ou « alléluia» ? Sur la plage en été porte-t-elle un maillot deux pièces ou la burqa des Afghanes ? Pensez-vous qu’un jour je verrai sa photo, je voulais dire qu’un jour je pourrai admirer son icône ?

 



- Arrêtez avec vos questions. Ainsi soit-elle, Pivoine est une bien heureuse. Elle est absolument canonisable de son vivant. A cause de vous, et de vos articles sulfureux, elle risque de pécher par la pensée. Vous porterez une lourde responsabilité au cas où elle devait perdre son statut –tant envié- de « sainte ni touche ». En êtes-vous conscient ?


- Mais elle m’a avoué être mi-ange, mi-démon.


- Elle vient de vous tutoyer. Cela ne vous suffit pas ? Pour elle, c’est un exploit, un écart énorme par rapport aux bonnes mœurs, l’expression de son côté mi-démon.


- Ah bon ! Elle n’a rien de plus grave dans son rayon « péché ».


- Non, c’est son plus grand scandale ! Pour l’instant.

 

L’ascenseur se remet en marche. Nous vibrons comme des astronautes au décollage.  Tandis que j’examine attentivement le chapelet qu’elle m’a offert, elle me dit avec sévérité : « La prochaine fois que Pivoine changera d’attitude envers vous, vous devrez immédiatement le remarquer. Vous me le promettez ?»

 

- Oui.

 

L’ascenseur freine en patinant comme un vieux camion remorque, elle me dit : « Je continue mon ascension vers le ciel. Je dois rentrer. On m’attend. Je vous demande de chanter « Hosanna au plus haut des cieux », jusqu’à ce que je sois à perte de vue, que je disparaisse dans les nuage.»

 

- Et pour Pivoine, qu’est-ce que je dois lui dire ? Qu’est-ce que je dois chanter pour qu’elle me pardonne de n’avoir pas remarqué qu’elle me tutoie depuis plusieurs semaines ?

 

- Vous n’avez qu’à télécharger une chanson sur YouTube, et la lui faire parvenir. Attention pas d'images compromettantes, pas de paroles source de péchés. Une chanson que l'inquisition aurait approuvé. 



Partager cet article

Repost 0
alain Bomboko - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Alain 14/03/2017 17:55

Chère Pivoine. J'ai relu mes articles ce matin. J'en avais oublié beaucoup. Cela fait longtemps. Certains m'ont surpris. Je me demande comment j'ai pu imaginer tout ça. J'ai pris du plaisir à les relire. J'en ai modifié plusieurs car mon ecriture a évidemment évolué. J'avoue avoir du mal à les effacer. Je vais faire une sélection. De plus ceux que je pensais effacer la plupart ne sont pas sur le blog. Je realise que n'a pas lu mes recits de voyages sauf sur le Kasai. Je suis étonné. Sans doute un oubli.

Pivoine 14/03/2017 17:26

Je retire le mot "séparation", il n'est pas approprié, désolée. J'ai copié les articles depuis hier, tu peux les supprimer quand bon te semblera. Merci pour l'autorisation.

Pivoine 13/03/2017 20:50

Merci beaucoup! Tu peux effacer à présent. "Normalement, c'est l'entourage immédiat qui aide une personne à évoluer par des échanges au quotidien.", je ne sais pas si ça se vérifie chez moi, je déroge à la règle, je suis peut être l'exception....A voir!

Alain 13/03/2017 19:03

Il n'est absolument pas question d'une quelconque "séparation". J'ai fait un recueil avec plusieurs articles. Tu peux les imprimer avant que je ne les efface.
Au début tu semblais assez sainte ni-touche. Aujourd'hui tu oses parfois des commentaires ou des allusions plus osées, comme un signe de détente. Tu sembles plus épanouie, bien dans ta peau. Normalement, c'est l'entourage immédiat qui aide une personne à évoluer par des échanges au quotidien. Je me doutais que tu ne parlerais pas de ton mari.

Pivoine 13/03/2017 16:06

Si je peux me permettre, je te dirai ceci. Quand on devient une personne publique, il est important de soigner sa communication. J'ai intervenu sur ton blog de manière spontanée sans trop me poser des questions. Maintenant que tu auras des projecteurs braqués sur toi, il serait important que je fasse très attention à ce que je dis, n'hésite pas de me rappeler à l'ordre s'il le faut.. Tu es une belle personne, j'ai confiance en toi, tu sauras prendre les bonnes décisions. S'il faut que je n'intervienne plus pour te laisser animer ton espace selon tes nouvelles orientations, je le ferai sans aucun problème. Le plus important à mes yeux c'est "toi", ta réussite, ton bonheur, ton épanouissement. Tu as créé cet espace, il faut qu'il te profite, c'est tout à fait normal. Je n'étais qu'une squateuse heureuse, qui a vecu des instants inoubliables en ta compagnie. Infini merci.

Pivoine 13/03/2017 12:42

Je te prie d'excuser les fautes d'orthographe. Comme tu l'as déjà remarqué, j'écris toujours d'un trait, j'écris comme je parle, je ne sais pas faire un brouillon et recopier. Bonne journée à toi, je vais courir le long d'un lac pour me changer un peu les idées. Il fait beau aujourd'hui, j'entends les oiseaux chanter, ça fait du bien. Prends les meilleures décisions pour toi et ta carrière. Dans la vie il faut savoir faire des choix, de bons choix en toute objectivité. La vie est faite de rencontres et de séparations, il faut avancer. Courage!!!

Pivoine 13/03/2017 12:02

1) Question : "Dans ton entourage immédiat qui t'a aussi aidée dans ton épanouissement ?"

Réponse :
Je citerai deux de mes frères et mes enfants. Ils sont adorables. Ils forment un bloc autour de moi. C'est auprès d'eux que je puise une partie de mon énergie. J'espère avoir bien répondu à ta question. Sinon, qu'entends tu pas épanouissement? Pourquoi cette question?

2) Question : "Si je suis publié est-ce que je dois effacer la plupart de mes articles pour ne me faire à moi-même une concurrence déloyale ?"

Réponse :
- Est ce que ces articles seront repris dans ta publications ou pas?
- C'est l'éditeur qui te demande de les effacer? Pour quelle raison?
- Etre un écrivain sous contrat avec un éditeur ne t'empêche pas de tenir un blog. Il y a beaucoup d'auteurs connus qui tiennent des blogs. C'est un outil de communication collective important. C'est ta vitrine personnelle.
- Je te conseillerai de demander l'avis d'un avocat pour connaître tes droits et ce que tu peux ou pas publier.
- Le risque pour un auteur quand il tient un blog c'est de divulguer des idées qu'il pourrait développer dans son livre. Quand tu seras connu du grand public sache que ton blog sera très visité et tout sera sujet d'analyse et commentaire. Donc si tu estimes qu'il est souhaitable de supprimer certains articles ou certains commentaires notamment les miens (qui peuvent être considérer comme privés), tu as mon entière autorisation. Si également tu souhaite utiliser certains de mes commentaires, mon personnage, les inventions de mon académie, tu as ma totale et entière autorisation.
- Est ce que tu me permets de copier tes articles avant de les effacer stp? Je respecterai ta décision.

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un pincement au coeur, comme ci une grande séparation s'annonçait. C'est douloureux mais bon...C'est la rançon de la gloire. Je resterai toujours fière d'avoir croisé ta route sur le net. Peut être qu'un jour on aura à travailler ensemble dans un autre domaine.

Alain 13/03/2017 10:34

De rien Chère Pivoine. Nous avons tous évolué. J'ai deux questions. Dans ton entourage immédiat qui t'a aussi aidée dans ton épanouissement ? Si je suis publié est-ce que je dois effacer la plupart de mes articles pour ne me faire à moi-même une concurrence déloyale ?

Pivoine 13/03/2017 10:02

Ce matin, j'ai relu certains articles que tu avais écrit il y a quelques années. Celui-ci m'a fait rire et réfléchir.. Je me demande ce que tu dois penser de moi aujourd'hui. Que du chemin parcouru! Je te présente milles excuses pour avoir réagi de la sorte. De ce désagrément, je retiens ceci :

1) Ce qui semble évidemment, important, admissible ou inadmissible, concevable ou inconcevable à mes yeux, ne l'est pas forcément aux yeux des autres.

2) Ta réaction est d'une grande SAGESSE. Face à une suspicion RIDICULE de ma part, tu es resté calme et tu m'as conduit à la réflexion en te servant de l'humour.

3) Le meilleur miroir de l'homme (humain) c'est son prochain. Le miroir nous renvoie l'image réelle de notre personne et nous fait prendre conscience de nos imperfections.Merci de m'avoir aidée à m'améliorer.

Pivoine 16/10/2009 23:59


Alain,

Te lire est un vrai regal, je suis pliée en quatre, impossible d'arrêter de rire; quelle imagination! Chapeau bas!


alain Bomboko 17/10/2009 12:28


Pivoine;

Il est temps que je puisse admirer ton icône. Je le mérite. Ne penses-tu pas ?

Ecrire, cet article n'a pas été difficile, tu m'avais tellement donné des éléments. Présentées de cette manière, je me demande ce que tu penses de certaines de tes réactions. Et ton histoire de
clones, de régiments ?????

Alain

La Rd Congo. C'est pour quand.


Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens