Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 19:52

Tout n’est pas perdu

 

Elégante, raffinée, superbe. La beauté de son visage est tellement évidente que je préfère ne pas m’y attarder. Lors de notre dernier dîner en tête à tête, je l’ai longuement observée en examinant de près sa perfection esthétique jusque dans les moindres détails, m’attardant sur ses doigts. Ils sont longs et fins. Mais ses ongles sont larges, bombés, presque ovales et légèrement incurvés, donnant ainsi un éclat particulier à son vernis foncé. Elle jouait avec ses mains, tantôt en saisissant quelque chose de préhensible, tantôt me lançant un signal incompréhensible ou simulant un geste indescriptible. Ses mains ont serré, enlacé, empoigné. Elles ont peut-être déjà griffé. J’imagine ses mains se perdre doucement sur le torse velu d’un homme musclé et ensuite claquer furieusement sur sa peau tendue. Ses mains à la fois délicates et sauvageonnes ne sont plus innocentes, c’est sûr. J’attends le jour où elles dévoileront l’étendue de leur savoir-faire en me prodiguant d’infinie douceur, sans aucune retenue, ni tabou.

 

 

femme-arnaque-copie-1.jpg

 

Le ballet de ses gracieuses mains était synchrone à sa voix, une voix chaude dont la musicalité est envoûtante. Je l’imagine langoureuse quand elle est amoureuse, je l’ai entendu expansive dans des joutes oratoires, et je la devine criarde dans les alcôves. Tout le long du dîner, sa voix fut  réprimée à chaque gorgée de vin qui extasiait son gosier, pour cacher un soupir. Je l’entends me demander impérativement : « Sers-moi encore du vin ». Je me vois lui rajouter une rasade tandis que nos regards se croisent. Ses yeux fins en amande étaient fardés d’une poudre argentée qui contrastait avec sa peau cuivrée. Ils paraissaient légèrement rougis probablement à cause d’un début d’ivresse. Cela s’est confirmé, car de grands éclats de rire ont progressivement succédé aux petits gloussements du début de soirée.

 

Au moment de partir, dans l’embrasure de la porte d’entrée, elle s’arrêta et me regarda intensément sans dire un mot, les pupilles larges et dilatées. C’était une façon de m’inviter à l’embrasser. Paralysé par sa beauté intimidante, j’ai préféré lui parler. Je lui ai dit tout le bien que je pense d’elle. Elle détourna le regard et me découragea avec gentillesse, m’expliquant qu’elle n’a été draguée avec succès qu’à de très rares occasions. En échange, elle me proposa son amitié, ce qui était en soi un grand privilège qu’elle m’accordait, que j’ai bien  dû accepter.

 

C’est une femme qui aime les hommes entreprenants, de vrais hommes, et non les trouillards hésitants, comme je l’ai été. J’ai fini par l’apprendre à mes dépends. Je regrette cette occasion que j’ai manquée, qui -malheureusement pour moi- tarde à se renouveler. Je me console -comme je peux- en me disant que je fais partie du cercle restreint de ses amis.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 10/04/2010 18:49



Oui pourquoi pas je le note.


 


Alors à bientôt


Nicolas



Nicolas 10/04/2010 08:25



 


Salut,


Votre blog est plutôt sympa je vous rend visite afin de vous montrer une de mes réalisations qui concerne une affiche du héros de la saga transformers de Michael Bay


http://www.nicolaslizier.com/article-creation-nicolas---affiche-optimus-prime-41675640.html


Qu'est-ce que vous en pensez ?


Dans le même domaine j'ai également une créa sur Bumblebee !


Bonne continuation à vous dans vos projets.


Nicolas graphiste



alain Bomboko 10/04/2010 13:00



Merci Nicolas pour votre commentaire,


J'apprécie ce que tu fais. Si mes articles t'inspirent on peut envisager une collaboration.


A bientôt


Alain



Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens