Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:34

Une bibliothèque flottante sur le fleuve Congo : 2 questions à Alain Bomboko

 

Ecolier

 

LE 25 DÉC, 2012 DANS ACTUALITÉS PAR EMMANUELLE ROBERT

 

Après une carrière dans la finance internationale, M. Bomboko, de formation ingénieur commercial, a décidé de s’investir dans un projet personnel qui lui tient à cœur.

 

Vous avez le projet d’une bibliothèque flottante sur le fleuve Congo afin de desservir les  villages riverains. Quelles en sont les caractéristiques ?


Mon projet est basé sur un principe simple. Les bateaux s’arrêtent ou passent devant les villages riverains dans un sens et ensuite dans l’autre. Je compte sur la  rotation des mes bateaux pour procéder à des échanges de livres. Dans la plupart des villages, j’ai vu des écoles primaires. Mais j’ai été sidéré de constater qu’il y a très peu de manuels scolaires et jamais de livres qui permettraient aux écoliers de développer leur capacité à lire. La lecture cultive l’intelligence, apporte des connaissances, précise l’orthographe, enrichit le vocabulaire, développe l’imagination et ouvre sur le monde. Comment est-ce possible de vivre sans livre ? Or les enfants de la campagne congolaise n’ont pas de livres. Ils sont doublement isolés : géographiquement et intellectuellement. Mon projet cherche à briser ce dernier isolement. Je veux offrir aux enfants le plus beau des voyages. Celui qu’on fait par l’esprit. Avec les livres, le monde sera au seuil de leur porte. Quelle injustice, quel égoïsme que d’avoir de solides connaissances suite à une longue instruction en Europe, une expérience aux Etats Unis et côtoyer des personnes qui n’ont pas eu cette chance tout en ne faisant rien pour que cela change.

 

Y a- t-il un lien avec les perspectives de développement de la navigation de proximité, en particulier induites par certaines formes de l’économie rurale ?


Bien plus que la navigation de proximité, je prône le développement de la navigation au sens large. En R D Congo riche d’un énorme bassin fluvial, la navigation est négligée. On ignore qu’elle est à la base de toutes les civilisations qui ont réussi à s’imposer. Les grandes villes du monde sont des villes portuaires : Rome, Paris, Londres, New York, Shanghai. Les transports fluviaux et maritimes représentent le mode de transport le moins coûteux. Le monde rural l’a déjà adopté avec l’usage des pirogues. Cependant les autoroutes fascinent nos dirigeants qui y voient le symbole de la modernité et  –  à tort – le signe de la réussite économique.

 

Propos recueillis par Jacky Vieux

Contact : Alain Bomboko, abomboko@hotmail.com

 

http://fleuves-et-patrimoines.fr/blog/2012/12/25/une-bibliotheque-flottante-sur-le-fleuve-congo-2-questions-a-alain-bomboko/#more

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens