Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 13:24

J’ai bien tenu ma maison sans scandale, ni esclandre. Mon statut de femme mariée est donc tout à fait légitime. Mariée, certes, mais insoumise à cause de ma personnalité aux contours indéfinis. Il m’est déjà arrivé de déchirer mon chemisier avec la rage d’un douanier en colère qui briserait la barrière d’un pays aux frontières désuète. J’avais agi comme une pussy riote éprise de liberté dont le corps dévoilé n’appartient à personne.

Je n’appartiens à personne. Surtout pas à vous. Seulement prisonnière de mes rêves de star. Des passions mal maîtrisées foisonnent dans ma tête et me hantent. Les excès m’attirent et la démesure me fascine. Mais j’ai toujours été perçue comme équilibrée et raisonnable avec un sens aigu de l’écoute. Consciente que la société moderne n’accorde aux femmes qu’une libération conditionnelle. Liberté à condition d’être prévisible. Or je suis une femme presque irréelle tellement j’ai posé des actes improbables.

Même si ma légèreté épicurienne a pu vous surprendre, je vous demande de m’accepter telle que je suis sans médisance. Ne dites plus rien de mal à mon égard, au besoin jugez-moi en silence avec indulgence. Ne soyez pas prompt à me condamner avec votre morale chrétienne ou avec votre esprit formaté d’un être bien pensant sans relief. Le parcours de ma vie n’a pas été linéaire comme le vôtre. J’ai traversé des labyrinthes sans m’y perdre. J’ai terminé mes études sans soutien financier, me suis mariée à un bon parti. J’ai réussi à prospérer dans les affaires, à entretenir une liaison secrète pour me venger d’un conjoint distant, à me farcir une petite vicieuse : ma seule expérience homosexuelle. C’est vrai, j’ai cédé à un jeune stagiaire mais en résistant le plus longtemps possible. Il faut dire qu’il était beau comme un dieu.

Si vous me refusez votre clémence alors que je me suis moi-même déjà pardonnée, c’est que vous n’avez pas ma culture raffinée et encore moins mes instincts primaires à fleur de peau. Un mélange détonant.

Etes-vous sûrs d’être sincère dans vos jugements rigides ? N’êtes-vous pas un peu jaloux de ma réussite fulgurante ? Contrairement à vous, moi j’ai compris le monde tel qu’il fonctionne et m’en suis servi. Et vous ? Quel est le sens de votre vie ? Coincé comme vous l’êtes, comment avez-vous géré votre côté libertin ? Prenez-vous du plaisir dans ce que vous faites ?

J’ai trop pratiqué les hommes pour connaître la signification de votre regard fuyant. Rentrez chez vous calmement, ce soir mon intention n’était pas de vous séduire et je suis trop fatiguée pour vous détruire. Réjouissez-vous d’être indemne. S’il vous plaît, rentrez chez vous. Avant de dormir éteignez la lumière, saisissez votre épouse et imaginez que c’est moi. Vengez-vous sur elle. Lâchez toute votre fougue d’homme frustré. Hurlez votre colère à cause de tout le mal que je vous ai fait, cela passera pour de la jouissance. Je pense qu’elle appréciera.

Maintenant je vous prie de sortir de chez moi. Je ne veux voir personne quand je me démaquille. Ma salle de bien est un lieu privé, comme une loge interdite au public. Au revoir. Si cela ne vous dérange pas, revenez demain soir à la même heure. J’aurai changé de rouge à lèvre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens