Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 15:08

Kinshasa, le 23 mars

Cinquante ans, qu’est-ce que cela signifie ? Comment vivre pleinement cet âge « charnière », entouré d’horribles démons de midi. Je me trouve trop vieux et je me sens trop jeune en même temps. C’est trop tard pour devenir un athlète de haut niveau et trop tôt pour écrire ses mémoires. Je m’aperçois que ma mère (née à mi-parcours) marque terriblement de son emprunt tout ce voyage et cette période de ma vie. D’autant plus que je n’ai plus qu’elle. Partir au Kasaï au mois d’avril, c’est trop tard pour la saison des pluies qui s’achève et trop tôt pour la saison sèche qui commence à peine.

Et si je lui demandais sa bénédiction pour aimer ma Pénélope kinoise. Elle me dirait que c’est trop tard. C’était la femme de ma jeunesse. Quelques instants plus tard, elle ajouterait sans se contredire que c’est trop tôt. Ce sera la femme de mes vieux jours.

En attendant, je fais quoi ? J’essaie encore. Tiens ! Cette fois-ci ça sonne.

Avant même qu’elle ne décroche, je sais qu’elle ne s’excusera pas pour son silence. Sans avoir raison, elle me persuadera qu’elle n’a pas tout à fait tort dans son attitude envers moi. En effet, je ne peux rien lui reprocher de concret. Elle sera évidemment acquittée faute de preuve, au bénéfice du doute. Elle reprendra tout naturellement sa place dans mon cœur à mon retour du Kasaï, dès notre première rencontre à l’endroit qu’elle aura choisi. Son cassier judiciaire sentimental est vierge, je préfère dire vide. Le jury de la morale lui accordera la liberté sans condition. Même pas un bracelet électronique à la place de sa montre de luxe.

En bon joueur d’échecs, j’aime voir ma Pénélope développer sa tactique. Sans véritable stratégie à long terme, elle possède l’art de mettre à profit les occasions, de saisir par intuition les opportunités qui se présentent à elle. Elle garde la tête froide en toute circonstance, observe les choses avec justesse et fait preuve d’une incroyable lucidité critique. Le contraire de moi qui aime éperdument, qui me passionne pour n’importe quoi, aveuglé par mon amour propre (un mauvais conseiller).

A ses côtés, je me forme. Elle m’aide à m’adapter à notre monde moderne où tout se joue sur les apparences. Fort de son exemple, je développe mes facultés de me mouvoir dans l’éphémère, le futile et le fragile. Comme la chèvre de monsieur Seguin, j’espère résister le plus longtemps possible aux loups. Les loups hypocrites qui encombrent les salons et les dîners en villes.

Je n’aime pas les villes. La navigation offre un répit à ceux qui veulent prendre le temps. Tout simplement le temps de vivre. A l’allure de mon bateau – 15 km/h - on croise des visages inconnus. On se rend service avec la certitude de ne plus jamais se revoir. On se serre la main sans échanger de cartes de visite.

Pendant que je rêvasse, le téléphone continue de sonner. Comme si je ne l’avais pas compris une voix suave me demande de raccrocher et de retéléphoner plus tard. Cette voix préprogrammée a raison. Je retéléphonerai plus tard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MB 09/05/2015 14:37

Salut Alain,

J'ai eu 50 balais en 2012. J'ai eu un infarctus la même année. Tu vois ! Quand même trop vieux pour continuer à faire l'andouille en toute impunité ...

A+

MB

Pivoine 23/04/2015 13:13

Très intéressant la manière dont tu opposes le passé au futur, les regrets à l'espoir...

Pivoine 23/04/2015 13:13

Très intéressant la manière dont tu opposes le passé au futur, les regrets à l'espoir...

Présentation

  • : Le blog de alain Bomboko
  • Le blog de alain Bomboko
  • : Tout apprendre sur la R D Congo, son histoire & son actualité. Propositions et analyses pour le développement du Congo-Kinshasa
  • Contact

Recherche

Liens